Réseaux d’apprentissage régionaux

Un réseau d’apprentissage régional est un groupe de professionnels d’une ou de plusieurs organisations, ayant le même intérêt pour un domaine spécifique, qui se réunissent pour échanger des expériences et des connaissances concernant un certain contenu thématique. Les réseaux d’apprentissage sont présidés par un facilitateur qui doit accompagner le processus et organiser les réunions.

Les exemples, les meilleures pratiques, les savoirs et les éventuels empêchements qui sont formulés pendant les réunions du réseau d’apprentissage, peuvent être distribués au moyen d’une plateforme en ligne afin de stimuler les participants à apprendre les uns des autres.

Le réseau peut être basé sur des échanges directs, sur des échanges en ligne ou sur une combinaison des deux. Il est conseillé de faire régulièrement des réunions en direct entre les participants afin de préserver l’implication et le dynamisme.

Dans ce texte, nous sommes partis d’un réseau d’apprentissage régional dont les participants, venant de plusieurs entreprises, se réunissent régulièrement en direct.

Quand utiliser les réseaux d’apprentissage régionaux comme méthode d’apprentissage ?

Il y a trois raisons principales pour participer à un réseau d’apprentissage régional:

  • Cela permet de partager son expertise afin d’innover ensemble et d’arriver à de nouvelles visions dans un domaine précis. On réfléchit ensemble à de nouvelles applications et aux améliorations possibles. On peut fournir ainsi de nouveaux produits et services à l’organisation.
  • Un réseau d’apprentissage permet aux participants d’avoir une expérience didactique intéressante. Il stimule les compétences au niveau de la réflexion sur ses propres prestations et celles des autres, au niveau du partage des connaissances, de la résolution de problèmes et de la communication.
  • Cela permet de développer un réseau informel et d’établir de nouveaux contacts.

Public cible

Les participants à un réseau d’apprentissage sont supposés

  • être ouverts aux possibilités d’apprentissage qui se présentent dans un réseau
  • formuler indépendamment leurs questions d’apprentissage
  • apporter leurs propres idées et s’ouvrir aux idées des autres
  • réfléchir de façon critique à propos de leur fonctionnement
  • utiliser le feedback des autres
  • regarder un même problème sous plusieurs angles.

Critères de succès

Pour qu’un réseau d’apprentissage ait du succès, il faut tenir compte des règles de base suivantes:

  • Il est important de bien communiquer à l’avance sur le pourquoi et le comment et également de faire savoir à qui s’adresse le réseau.
  • Less is more: il vaut mieux limiter le nombre de participants à 12 au maximum, afin que l’échange de connaissances et d’expériences soit le plus efficace possible.
  • Les participants apprennent les uns des autres. Ce sont eux qui doivent fournir le contenu, les méthodes d’apprentissage et les objectifs. Pour maintenir la motivation au plus haut niveau, il est indispensable d’investir suffisamment de temps dans l’esprit d’équipe.
  • Après chaque séance, il est conseillé de faire un rapport et de le distribuer. Le partage des connaissances se réalise en partie à l’aide de la distribution des thèmes abordés dans le réseau.
  • Chaque participant doit avoir l’occasion de mettre en pratique ce qu’il a appris. Le participant sera plus motivé et impliqué, lorsqu’il aura la liberté, sur son lieu de travail, d’appliquer ce qu’il aura acquis via le réseau.
  • Le succès du réseau dépend des compétences du facilitateur. Celui-ci doit avoir les compétences suivantes:
    • Il peut distinguer les contributions pertinentes des non pertinentes et il crée ainsi les conditions pour un échange de connaissances le plus efficace possible. Dans ce contexte, il faut savoir qu’il y a des sujets qui apportent de l’oxygène dans la discussion et qu’il y en a qui la freinent.
    • Il peut prendre des décisions en groupe concernant les sujets qui ont été traités et concernant les démarches à entreprendre.
    • Il peut offrir une structure.

Comment démarrer un réseau d’apprentissage régional ?

L’organisation d’un réseau comporte trois phases.

  • La phase initiale: Démarrer un réseau d’apprentissage

Trois choses doivent être prévues pendant la première rencontre

Faire connaissance

Il faut prévoir suffisamment de temps pendant la première rencontre pour que les participants puissent faire connaissance. Pour un réseau d’apprentissage, il est indispensable de créer un environnement rassurant dans lequel les expériences négatives et positives peuvent être partagées. L’objectif du réseau est en effet qu’il y ait une participation active et qu’il soit possible d’apprendre les uns des autres.

Vérifier les questions et les attentes de chacun

Le facilitateur dirige le processus et les participants donnent les informations nécessaires. Le facilitateur pose des questions au niveau du contenu: Qu’est-ce que les participants veulent apprendre au juste? Quels sujets devraient être abordés au cours des différentes rencontres? De quelles expériences sera-t-il question?

Décisions concernant le déroulement futur

C’est le moment de se concentrer sur le ‘comment’. Comment allons-nous procéder? Quelle forme d’apprentissage allons-nous adopter?

  • La phase du milieu: Entretenir un réseau d’apprentissage

Après la première session, il est important que l’accent soit mis sur l’échange des expériences, l’apprentissage grâce aux pairs. Cela est possible en partageant des cas concrets, les do’s and dont’s ou en utilisant la méthode de l’intervision. Il faudra également se demander s’il est nécessaire d’apporter des informations complémentaires externes.

  • La phase finale: Finir un réseau d’apprentissage

Une évaluation du processus après chaque session va permettre au facilitateur du réseau de rassembler beaucoup d’informations afin de rediriger le groupe dans le bon sens si nécessaire. L’évaluation finale va surtout donner des pistes sur les points positifs et les aspects à revoir. Deux autres points que cette évaluation va mettre en lumière seront la méthode d’apprentissage estimée comme la plus adaptée et les suggestions apportées par les participants afin d’améliorer le fonctionnement des réseaux futurs.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *