Blended et e-learning

Les définitions de l’e-learning sont diverses et variées. Par exemple, celle proposée par la Commission Européenne est la suivante : « Utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant l’accès à des ressources et des services, ainsi que les échanges et la collaboration à distance. »

Il faut encore distinguer deux formes d’e-learning :

  • L’e-learning synchrone : méthode d’apprentissage à distance avec une communication directe et immédiate par exemple via Skype ou chat en complément au contenu disponible en ligne
  • L’e-learning asynchrone : le contenu est disponible en ligne, mais les échanges entre le formateur et l’apprenant se font de manière différée par exemple via mail

Le blended learning est une méthode d’apprentissage mixte entre cours en présentiel et en ligne. Grâce à cette méthode, on peut introduire, compléter et prolonger une formation classique en proposant des contenus en ligne.

En 2012, NOW.be et l’AWT ont conduit une enquête auprès de 391 entreprises concernant l’utilisation de ces techniques. En voici quelques résultats intéressants :

  • 84% des entreprises de plus de 500 travailleurs proposent ou commencent à proposer des parcours de formation en ligne (contre 78% en 2011 et 65% en 2010)
  • 5% des entreprises déclarent ne pas vouloir implémenter cette technique (contre 15% en 2010)
  • 80% des entreprises de plus de 500 travailleurs utilisent des modules e-learning sur mesure
  • 88% des entreprises de plus de 500 collaborateurs proposent des formations basées sur la technique du blended learning (contre 56% en 2011 et 47% en 2010)

Quand utiliser le blended & e-learning?

L’e-learning est une alternative intéressante à la formation traditionnelle et ce pour plusieurs raisons. En effet, sur le long terme, le coût est moins élevé surtout si le module d’e-learning peut être utilisé pour un grand nombre de travailleurs. De plus, contrairement aux formations traditionnelles, il ne faut pas prévoir de salles de classe, la rémunération des formateurs et le financement des voyages des apprenants.

L’e-learning est également une solution efficace lorsque l’on veut former un grand groupe à un contenu homogène (par exemple la vision et mission d’une entreprise). Le fait qu’il s’agisse de contenu homogène ne veut pas dire que chaque apprenant va traiter la matière abordée de la même manière : certain vont s’attarder sur une certaine partie du contenu, d’autre vont passer plus de temps sur une autre partie. Il s’agit là d’un avantage non négligeable de l’e-learning : tout le monde peut se concentrer sur le contenu dont il ou elle a le plus besoin, que ce soit au niveau théorique ou pratique.

La plupart des formations e-learning sont développées pour former à des compétences cognitives (accroître les connaissances et la compréhension, suivre des instructions et appliquer des méthodes dans des situations nouvelles). Le renforcement des compétences dans le domaine interpersonnel (compétences liées aux activités d’écoute active, de présentation ou de négociation) sont plus efficaces si on opte pour le blended learning. La partie théorique peut alors être abordée en e-learning, la pratique se fera par des jeux de rôle et via feedback durant des sessions interactives.

Critères de succès

L’e-learning étant un domaine relativement nouveau qui évolue rapidement grâce au développement des nouvelles technologies. Pour que la technique soit efficace, le service doit être une solution sur mesure et flexible adapté aux besoins de ses utilisateurs. Il faut prévoir des moyens d’évaluation de l’apprentissage, par exemple via des tests réguliers afin de s’assurer que l’apprenant ait intégré la matière.

Le suivi est un élément essentiel du e-learning. D’une part en entreprise : vérifier si les modules ont été suivis, le temps consacré à l’e-learning… D’un autre côté, il faut penser à faire évaluer le système par les participants : est-ce que le contenu doit être adapté, est-ce que les objectifs sont atteints…

La personne formée est un élément clé de la réussite ou non d’une formation via e-learning. En effet, chaque apprend à sa manière, c’est pourquoi il est important que le choix d’une telle technique de formation soit fait en toute connaissance de cause.

Une fois que le choix est fait, l’élève doit se préparer à l’e-learning car c’est une technique pour laquelle l’apprenant choisit son propre rythme. La personne doit donc être très motivée, savoir gérer son temps et posséder de bonnes capacités d’apprentissage. L’entreprise peut éventuellement décider de mettre à disposition un local dédié à l’apprentissage en e-learning.

En 2010, une norme de qualité au niveau international a été mise à disposition en ligne : « Open ECBCheck ». Cet outil vise à aider les entreprises à évaluer l’efficacité de leur e-learning et permet une amélioration continue grâce à une collaboration entre pairs.

Le blended learning peut également contribuer au succès d’un e-learning. En effet, en combinant un apprentissage individuel de la matière online et des sessions de pratique en groupe, on peut augmenter l’efficacité d’une formation. Les participants auront l’occasion de pratiquer la matière consultée en ligne et pourront poser des questions sur les parties qui ne sont pas comprises.

Public cible

Le principal atout de cette technique étant la souplesse, elle convient tout à fait pour former un grand nombre de personnes, qu’elles se trouvent ou non sur le même site de travail car l’accès peut se faire de n’importe où et n’importe quand.

Il faut toujours veiller à ce que les personnes qui sont appelées à être formées via ce type d’outil soient motivées et apprécient apprendre à leur rythme.

Pour les personnes qui ont besoin d’une interaction en groupe ou du feedback, il est important de prévoir des formations en blended learning. De cette manière, elles se sentiront soutenues et auront la possibilité de pratiquer la théorie et de poser d’éventuelles questions.

Comment construire une formation via blended ou e-learning ?

Tout d’abord il faut déterminer les objectifs à atteindre : les compétences à acquérir, le type d’e-learning (blended ou non, synchrone, asynchrone…). La solution e-learning choisie doit tenir compte des paramètres organisationnels, cognitifs et pédagogiques définis par l’entreprise en fonction des besoins du personnel.

Pour construire (un plan de) une formation basé(e) sur le blended learning, il faut déterminer quelles seront les parties de matière abordée en ligne, et quelles seront les aspects traités durant les sessions de formation en groupe.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *